Autrefois la Tranche

Autrefois la Tranche

Allergies aux pollens

Allergies aux pollens : la Vendée en vigilance rouge

 

 

Dans son dernier bulletin, le Réseau national de surveillance aérobiologique  ( RNSA) annonce un risque d’allergies « élevé » lié aux graminées.

 

D’après l’organisme, les conditions météorologiques sont réunies pour avoir une saison exceptionnelle. La chaleur et l’ensoleillement prévu pour ces prochains jours « favoriseront la dissémination des fortes concentrations de pollens de graminées dans l’air ». 

 

Tandis que les Français profitent du déconfinement pour sortir, le pollen, lui, guette. Dans son bulletin allergo pollinique du 29 mai, le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) a placé la majeure partie du territoire français en risque très élevé d’allergie lié au pollen, et principalement les pollens de graminées en provenance des pelouses et des mauvaises herbes.

 

D’autres pollens devraient sévir dans l’Hexagone. Les pollens de chênes, d’olivier et de pariétaire seront présents en Méditerranée, et les pollens d’oseille, de plantain et d’urticacées séviront en quantité faible à modérée sur tout le territoire avec un risque d’allergie de niveau faible.

Le RNSA conseille aux personnes allergiques de bien suivre leur traitement, et, en cas de symptôme, ne pas hésiter à consulter un médecin ou un allergologue. Il précise également de rincer les cheveux le soir, aérer au moins 10 min par jour avant le lever et après le coucher du soleil, éviter de faire sécher le linge à l’extérieur, garder les vitres des voitures fermées, et enfin éviter les activités sportives à l’extérieur qui entraînent une surexposition aux pollens.

 

 

 

 

 

Allergies 1

 

 

Qu'est-ce que l'allergie au pollen ?

 

L'allergie est une réaction d'hypersensibilité de l'organisme. Au contact d'un allergène, le système immunitaire déclenche des réactions inflammatoires. Au printemps et en été de nombreuses personnes sensibles souffrent d'allergie aux pollens. Au contact avec les yeux ou les voies respiratoires, les pollens provoquent des réactions inflammatoires plus ou moins invalidantes.

 

Quels sont les symptômes de l'allergie au pollen ?

 

- L’allergie est causée par des particules protéiques qui sont libérées par les grains de pollen. C’est la nature de ces protéines et leur quantité qui sont responsables de l’allergie.

- La taille du pollen est importante également, car plus un pollen est petit, plus il est léger plus il restera longtemps dans l’air et plus il pourra pénétrer dans les voies respiratoires hautes.

- La quantité de pollen émise dans l’air par la plante a aussi une importance. Plus la plante produit de grains de pollen, plus le risque d’exposition allergique est élevé.

L'allergie au pollen a la particularité de présenter des symptômes au niveau respiratoire. En inhalant les particules de pollen, celles-ci entrent en contact avec les muqueuses respiratoires où le système immunitaire s'activera, provoquant des inflammations. Dans les formes bénignes, cela se traduit par une rhinite, couramment appelée rhume des foins, dont les symptômes sont :

 

  • éternuements,
  • nez congestionné
  • écoulement nasal clair
  • larmoiements

 

Plantes allergènes

 

Les pollens ne sont pas tous allergisants. Pour provoquer des symptômes d´allergie, il est indispensable que les grains des pollens arrivent sur les muqueuses respiratoires de l´homme. Seules les plantes anémophiles disséminent les grains de pollen par le vent ; alors que les plantes entomophiles nécessitent l´intervention d´un insecte pour assurer leur fécondation en transférant le pollen de la fleur mâle d´origine à la fleur femelle réceptrice.

• Les pollens allergisants sont émis par des plantes anémophiles (dont le pollen est transportés par le vent) telles que les arbres, graminées  et herbacées.
• Pour être allergisant, un grain de pollen doit disposer de substances (protéines ou glycoprotéines) reconnues comme immunologiquement néfastes pour un individu donné seulement.

Le potentiel allergisant d'une espèce végétale est la capacité de son pollen à provoquer une allergie pour une partie non négligeable de la population.

Le potentiel allergisant peut être :

- Faible ou négligeable (espèce pouvant être plantées en zones urbaines)

- Modéré (espèces ne pouvant être plantées qu'en petits nombres)

- Fort (espèces ne pouvant pas être plantées en zones urbaines)

 

Arbres

Espèces

Famille

Potentiel allergisant

Érables*

Acéracées

Modéré

Aulnes*

Bétulacées

Fort

Bouleaux*

Fort

Charmes*

Fort

Charme-Houblon

Faible/Négligeable

Noisetiers*

Fort

Baccharis

Composées

Modéré

Cades

Cupressacées

Fort

Cyprès commun

Fort

Cyprès d'Arizona

Fort

Genévriers

Faible/Négligeable

Thuyas*

Faible/Négligeable

Robiniers*

Fabacées

Faible/Négligeable

Châtaigniers*

Fagacées

Faible/Négligeable

Hêtres*

Modéré

Chênes*

Modéré

Noyers*

Juglandacées

Faible/Négligeable

Mûriers à papier*

Moracées

Fort

Mûriers blanc*

Faible/Négligeable

Frênes*

Oléacées

Fort

Oliviers

Fort

Troènes*

Modéré

Pins*

Pinacées

Faible/Négligeable

Platanes**

Platanacées

Modéré**

Peupliers*

Salicacées

Faible/Négligeable

Saules*

Modéré

Ifs*

Taxacées

Faible/Négligeable

Cryptoméria du Japon

Taxodiacées

Fort

Tilleuls*

Tilliacées

Modéré

Ormes*

Ulmacées

Faible/Négligeable

*plusieurs espèces
** le pollen de platane est faiblement allergisant. Par contre, les micro-aiguilles contenues dans les bourres provenant de la dégradation des capitules femelles de l'année précédente sont très irritantes.

 

Herbacées spontanées

Espèces

Familles

Potentiel allergisant

Chénopodes*

Chénopodiacées

Modéré

Soude brulée
(Salsola kali)

Modéré

Ambroisies*

Composées

Fort

Armoises*

Fort

Marguerites*

Faible/Négligeable

Pissenlits*

Faible/Négligeable

Mercuriales*

Euphorbiacées

Modéré

Plantains*

Plantaginacées

Modéré

Graminées

Poacées

Fort

Oseilles* (Rumex)

Polygonacées

Modéré

Orties*

Urticacées

Faible/Négligeable

Pariétaires

Fort

*plusieurs espèces

 

Graminées Ornementales

Espèces

Familles

Potentiel allergisant

Baldingère

Poacées (graminées)

Fort

Calamagrostis

Modéré

Canche cespiteuse

Fort

Elyme des sables

Modéré

Fétuques*

Fort

Fromental élevé

Fort

Queue de lièvre

Modéré

Stipe géante

Modéré

 

*nombreuses espèces

 

N'oublions pas que le port de masque contre le covid-19 protège également les voies respiratoires contre les pollens.

 

Sources : RNSA; Ouest-France

Rédacteur : Jean Pierre Bouchet



13/06/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 119 autres membres