Autrefois la Tranche

Autrefois la Tranche

Les purins de plantes

Les purins de plantes

 

Souvent cités pour leurs vertus par les jardiniers et dans nos pages comme produits naturels et efficaces, ils sont bien adaptés à une culture biologique.

 

Chaque purin a un ou plusieurs usages

 

  • Fongicide : qui détruit les champignons parasites.
  • Insecticide : qui détruit les insectes nuisibles.
  • Insectifuge : qui éloigne les insectes.
  • Stimulant : qui renforce la plante.
  • Fertilisant : qui enrichit et nourrit la plante ou son substrat.
  •  

Les propriétés et utilisations de chaque purin

 

Plante Propriétés Emploi
Absinthe (Artemisia absinthium) Insectifuge Extrait fermenté (1 kg de plante fraîche dans 10 litres d’eau) dilué à 10 %.
Pulvérisé pur sur le sol, il repousse les limaces
Ail (Allium sativum) Fongicide et insecticide

Décoction (100 grammes de gousses hachées dans un litre d’eau).
Pure en arrosage contre la fonte des semis, la cloque du pêcher et la pourriture du fraisier.
Macération huileuse (100 grammes d’ail broyé macéré 12 heures dans 2 cuillères à soupe d’huile de lin ou de paraffine. Versez un litre d’eau et filtrez. Puis attendez une semaine).

En pulvérisation : dilué à 5 % contre les pucerons, acariens et la mouche de l’oignon.

Consoude (Symphitum officinalis et x uplanticum) Fertilisant et stimulant Extrait fermenté (1 kg de plante fraîche dans 10 litres d’eau).
Dilué à 20 % en arrosage ou à 5 % en pulvérisation foliaire.
Riche en potasse et en bore, favorise une bonne mise à fruit.
Les feuilles fraîches s’utilisent aussi en mulch (couverture du sol) ou comme activateur de compost.
Fougère aigle (Pteridium aquilinum) ou fougère mâle (Dryopteris filix-mas) Insecticide et répulsif Extrait fermenté (1 kg de plante dans 10 litres d’eau). 
Pur, est efficace contre les pucerons (notamment le puceron lanigère) et la cicadelle de la vigne.
Dilué à 10 % et pulvérisé 2 fois avant plantation. Un répulsif contre le taupin sur la pomme de terre.
Ortie (Urtica dioica) Fertilisant, stimulant
et insectifuge
Extrait fermenté (1 kg de plante fraîche dans 10 litres d’eau).
Dilué à 20 % en arrosage, en pulvérisation foliaire, ou pour le pralinage des racines.
Activateur de compost.
Infusion (1 kg  dans 10 litres pendant 12 heures) diluée à 10 %, insectifuge contre pucerons, acariens, carpocapse.
Prêle des champs (Equisetum arvense) Fongicide Décoction (faire bouillir 500 grammes de prêle sèche dans 5 litres d’eau pendant 1 heure). Laissez infuser 1 nuit puis pulvérisez dilué à 20 %. Préventif et parfois curatif contre de nombreuses maladies cryptogamiques (mildiou, oïdium, tavelure, cloque…). Riche en silice, qui renforce les tissus des plantes.
Rhubarbe (Rheum rhaponticum) Insectifuge Macération (500 grammes de feuilles pour 3 litres d’eau pendant 24 heures). Pulvérisez à 3 reprises pour repousser pucerons, chenilles et larves ainsi que les limaces (également les feuilles séchées et broyées sur le sol).
Tanaisie (Tanacetum vulgare) Insectifuge Extrait fermenté (1 kg pour 10 litres d’eau) non dilué contre la mouche du chou et divers insectes (pucerons, noctuelles). 
Sureau (Sambucus nigra) Répulsif Extrait fermenté dilué à 10 % (1 kg de plante fraîche dans 10 litres d’eau de pluie). Arrosez vos rangs de légumes de cette préparation pour lutter contre les taupes, campagnols et autres rongeurs.
Choux Fertilisant Extrait fermenté (0,50 cl de purin pour 10 litres d’eau de pluie), dilué à 5 % pour apporter de l’azote à vos plantes grâce à un arrosage.

 

En voici quelques-uns plus détaillés car les plus courants :

 

Le purin d'ortie :

 

Les orties, utiles au jardin et aux insectes

 

La recette du purin d'ortie est facile et nécessite 1 kg de têtes de jeunes orties fraîches pour 10 l d’eau de pluie ou une eau que l’on aura laissé décanter pendant une journée. Pour une fermentation rapide, la température idéale doit être comprise entre 15 °C et 25 °C. La conservation se fait dans un récipient en plastique, hermétique, opaque à l’abri de la chaleur et du gel. Surtout, ne pas le placer dans des récipients qui sont en métal car les orties oxydent le métal.

 

 

Couvrir le récipient, le mettre à l’ombre, loin de la maison car l’odeur est désagréable. Remuer le mélange tous les jours avec un bâton. Au bout de 10-12 jours, jeter les orties sur le compost et filtrer le liquide avec un tamis fin (1 mm) ou un vieux collant. La fermentation de cette Urticacée détruit le pouvoir germinatif des graines. Il n’y a donc aucun risque de disséminer la plante en élaborant un purin.

 

Ainsi, remisé dans les meilleures conditions, après une filtration fine, à l’abri de l’air, de la chaleur et de la lumière, l’extrait fermenté d’ortie (autre appellation moins péjorative du “purin” d’ortie) pourrait encore être utilisé au bout d’un an. Guère plus, selon les témoignages courants.

 

C'est un fortifiant unversel qui de plus éloigne les pucerons.

 

L'utiliser dilué à 10% en arrosage ou à 5% en pulvérisation sur toutes les plantes. Tous les 10 jours dans leur jeunesse, toutes les trois semaines ensuite. Ainsi dilué, il sert de répulsif contre les limaces et les escargots.

 

Pur, le purin est un répulsif à pulvériser contre les pucerons des rosiers, arbres fruitiers, fleurs et plantes potagères et également contre la teigne du poireau.

 

On peut utiliser ce produit pour activer le tas de compost ou le composteur, en particulier lorsqu'on apporte des matériaux très ligneux ou solides (petit bois broyé, sciure, écorce).

 

 

Purin de prêle : 

 

Le purin de prêle est un fongicide efficace dans la lutte contre la plupart des maladies qui touchent les arbres fruitiers mais aussi les légumes du potager.

Facile à réaliser et rapidement utilisable, la prêle des champs (Equisetum arvense) peut se récolter un peu partout car c’est une plante sauvage parmi les plus courantes.

Enfin, sachez qu’il vaut mieux éviter de la cultiver dans son propre jardin car son caractère envahissant est important.

 

Pour réaliser du purin de prêle

  • Cueillir 1 kg de feuilles fraîches.
  • Ajouter 9 litres d’eau de pluie (moins calcaire).
  • Laissez macérer durant 1 à 2 semaines.
  • Il ne faut pas utiliser de récipient métallique pour la macération.
  • Mélangez régulièrement.

On sait que le purin de prêle est prêt lorsque le liquide est noir et que les feuilles forment une purée au fond du récipient.

  • Filtrez ensuite pour éliminer tout résidu et avoir un liquide parfaitement propre.

Une variante consiste à porter à ébullition ce liquide durant 20 minutes après 24 heures de macération et de laisser refroidir et filtrer ensuite.

Cela permet d’utiliser le purin plus rapidement.

 

Utilisation du purin de prêle :

 

Purin de prêle : recette et utilisation au potager et au jardin

Le purin de prêle s’utilise principalement au printemps et à l’automne, lorsque le risque de maladies est le plus important, mais étant sans danger pour les plantes, il peut aussi être utilisé le reste de l’année.

Il s’utilise en pulvérisation à raison de 10% de purin de prêle pour 90% d’eau soit 1 l pour 9l d'eau.

 

Renouvelez la pulvérisation régulièrement afin d’éviter tout risque de maladie.

 

Le purin de prêle agit principalement sur

  • Le mildiou
  • La rouille
  • La moniliose ou pourriture des fruits
  • Le cloque du pêcher
  • La tavelure
  • La cloque de la vigne

 

Conservation du purin de prêle

Le purin se conserve durant plusieurs semaines dans un lieu plutôt frais et abrité de la lumière.

Choisissez également un récipient totalement hermétique à l’air et surtout pas en métal.

 

Le purin de consoude :

 

Consoude — Wikipédia

 

Riche en azote et potasse, la consoude en purin favorise la croissance et la floraison des plantes. Il faut 1 kg de feuilles fraîches macérées dans 10 l d'eau. En pulvérisation, mélanger 0,5 l de solution à 10 l d'eau. En arrosage, diluer 2,5 l de purin dans 10 l d'eau. Les feuilles de consoude s'utilisent aussi en paillis au pied des groseilliers, framboisiers, cassissiers. 

Mises en tas, les feuilles sont aussi riches qu'un fumier.

 

Combien de temps peut-on garder du purin de consoude, sera-t-il aussi efficace un an après ?

Comme tous les produits naturels, le purin de consoude a tendance à se dégrader sous l’effet du gel en hiver. En principe, mieux vaut l’employer l’année de sa fabrication. Non pas qu’il soit toxique, mais il sera moins performant. Néanmoins, s’il reste du purin de consoude, pourquoi ne pas le répandre sans le diluer sur le tas de compost ? Riche en azote, il agira comme un activateur.

 

Purin de consoude réalisé avec des feuilles séchées :

Il est possible de fabriquer du purin de consoude toute l’année en faisant sécher des feuilles dans un local bien aéré.
Pour la réalisation du purin de consoude avec des feuilles fraîches on recommande 1 kg de feuilles fraîches pour 10 l d’eau.
Pour la réalisation du purin de consoude avec des feuilles sèches, la quantité est de 100 g, c’est-à-dire 10 fois moins.

Diluer 1 l de purin pour 10 l d’eau et en pulvérisation foliaire, 50 cl de purin pour 10 l d’eau, à utiliser en engrais.

 

Purin de fougère :

 

La fougère a des propriétés répulsives et antiparasitaires avérées. Utilisée autrefois comme litière dans les bergeries pour éviter les invasions de puces et de tiques, elle sert aujourd'hui au jardinier à concocter un purin contre les parasites du jardin.

La fougère commune autrement nommée 'fougère aigle' pousse à l'état naturel dans les sous bois de feuillus ou de conifères
La fougère commune autrement nommée 'fougère aigle' pousse à l'état naturel dans les sous bois de feuillus ou de conifères de moyenne altitude
 

Ce n'est pas une espèce protégée, et elle est même considérée comme un peu envahissante en raison de ses racines fibreuses et rampantes. Il sera donc possible d'en prélever quelques feuilles sans créer un grand déséquilibre dans la Nature.

 

Le purin de fougère prévient et traite les attaques de pucerons verts ou noirs et les cochenilles. Il a aussi une action préventive contre les larves de taupins.

 

Il aide aussi à lutter contre certaines maladies cryptogamiques comme l'oïdium et la rouille.

 

Préparer du purin de fougère

 

Le purin de fougère se prépare de la même manière qu'un purin d'ortie, autre stimulant.

 

Commet procéder ?

  1. Coupez les feuilles de fougère en petits segments à l'aide d'un sécateur ;
  2. Placez le futur contenant du purin dans une zone ombragée, si possible loin des lieux de vie (odeurs)
  3. Insérez les feuilles de fougères dans le contenant en plastique de préférence et couvrez-les de 10 litres d'eau de pluie. Si vous n'en avez pas à disposition, laissez reposer de l'eau du robinet 48h à l'air libre avant de l'utiliser.
  4. Mélangez le tout ;
  5. Couvrez le récipient ;
  6. Remuez le purin chaque jour jusqu'à ce qu'aucune bulle n'apparaisse plus à la surface du liquide (10 à 15 jours environ), signe que le purin est prêt ;
  7. Retirez les feuilles de fougère et ajoutez-les au compost ;
  8. Filtrez le liquide car il devra être utilisé en pulvérisations.
  9. Versez ce liquide filtré dans des bidons opaques.
  10. Stockez à l'abri de la lumière.

 

Comment utiliser le purin de fougère ?

Le purin de fougère doit être appliqué en pulvérisations sur les parties aériennes des plantes potagères et ornementales, dilué à 10% (1 litre de purin pour 9 litres d'eau). Il peut être utilisé en préventif ou en curatif contre les parasites et les maladies fongiques à raison de pulvérisations foliaires chaque semaine. Si une attaque de pucerons est avérée, utilisez-le pur.

Vous pouvez en verser un peu lors de la plantation des pommes de terre pour faire fuir les larves de taupins.

Le purin de fougère préserve les jeunes pousses des attaques de limaces, n'hésitez pas à en  pulvériser sur vos plantules.

 

Le purin de rhubarbe :

 

Rhubarbe - Je Jardine

 

Afin de confectionner un purin de rhubarbe, faire macérer, pendant 3 jours, 1,500 kg de tiges (pétioles) et feuilles entières dans 10 l d’eau (de pluie de préférence).
Pour accélérer la macération, verser de l’eau bouillante et laisser infuser 24 h puis filtrer.

 

Le purin de rhubarbe est un excellent répulsif contre certains insectes et notamment les pucerons.

On l’utilise également afin de lutter contre le ver ou la teigne du poireau et la teigne de la carotte.

 

Sources internet

Rédaction  Jean-Pierre Bouchet  ALT - 8-2021

 



07/08/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 119 autres membres