Autrefois la Tranche

Autrefois la Tranche

Histoire du Franc Picard

Histoire du Franc Picard

 

 

Cette auberge, construite avant 1846, fut la propriété de Nicolas Rabillard. A sa mort vers 1860, Antoinette Birotheau, son épouse, reprend la direction de l’auberge. Vers 1880, sa fille Laetitia Rabillard se marie avec Charles Chauveau originaire de La Faute qui reprend l’auberge devenue Chauveau / Rabillard puis Chauveau tout court.

 

Charles Chauveau a été maire (très autoritaire) de La Tranche de 1903 à 1929.

 

108

 

 

Elie Maindron, fils de buraliste, né à la Tranche en 1880, épouse  la fille de Charles Chauveau, Antoinette en 1905 et prend la direction de l'hôtel qui s’appellera « Le Franc-Picard  Maindron / Chauveau».

Antoinette décède en 1914. Il épouse en secondes noces à Puybelliard le 21/6/1919 Aline Gellereau veuve Peslier. 

Après le décès d’Aline Gellereau en 1933, il épousera en troisièmes noces en 1934 Alexina Moussion veuve Duranteau receveuse buraliste que l'on connait plus sous le nom d' Yvonne Duranteau (son deuxième prénom), ce qui transférera le bureau de tabac dans cet hôtel où il est toujours.

 

105

Maindron 1

 

Aline Gellereau et Elie Maindron avec le personnel du Franc-Picard

 

Franc-Picard 1935

 

L’aile gauche a été surélevée d’un étage pour augmenter le nombre de chambres.

 

Clemenceau  (11)

 

Clémenceau dans la cuisine du Franc-Picard en janvier 1919 lors d’un séjour à La Tranche avec Louisette Peslier la fille de la patronne Mme Gellereau veuve Peslier, épouse Maindron, et la chienne "Follette" de M. Maindron.

Louisette se mariera avec Gilbert Lesage futur tenancier de l’hôtel Ste Thérèse qui deviendra le Casino, le casino municipal puis le Pavillon de l’Aunis.

 

 

103 bis

 

Jeux de boules en bois dans la cour.

 

108

 

L’écurie à gauche pouvait contenir une douzaine de chevaux.

 

Le Franc-Picard c’était aussi le terminus de la patache à Jarny de La Faute qui transportait les clients repartant pour La Faute et l’Aiguillon. Il fallait s’inscrire la veille. Dès 4 heures du matin, il donnait l’avoine à son cheval et c’est lui-même qui tambourinait à la porte de la chambre des clients pour les réveiller.

 

003

 

 

 

 

Le Franc-Picard 1900

 

Franc-Picard 1950

 

On peut voir le décrochement caractéristique du Franc-Picard qui sera frappé plus tard d’alignement.

Le garage du Franc-Picard pour les voitures était dans la cour. Le garage Brunet, situé juste avant la boulangerie, était tenu par Alban Brunet mari de l’institutrice, mécanicien et électricien.

 

 

1962 Démolition du Franc-Picard

 

Reconstruction en 1962 de l'hôtel du Franc-Picard empiétant trop sur la rue. Il est appelé le bar-PMU "Le Mistral" tenu par M. Ravet puis par les époux Marchand, puis par Jean-Marcel  Denis. Il est de nouveau rebaptisé "Le Franc-Picard"

 

Bar-tabac-PMU

 

Le bar-PMU "Le  Mistral" après modifications

 

2020-Franc Picard

 

Le Franc Picard actuel en 2020

 

 

Claude Rousseau - Jean-Pierre Bouchet  - 3/2020

 



14/03/2020
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 111 autres membres