Autrefois la Tranche

Autrefois la Tranche

Les additifs alimentaires

LES ADDITIFS ALIMENTAIRES

 

Si certains additifs alimentaires sont suspectés d'aggraver tel ou tel problème de santé, ou encore d'impacter négativement notre microbiote, nombreux semblent sûrs. © vaitekune, Adobe Stock

 

 

Qu’est ce qu’un additif alimentaire et à quoi ça sert ?

Un additif alimentaire est une substance qui n'est pas habituellement consommée comme un aliment ni utilisée comme un ingrédient dans l'alimentation. Ces composés sont ajoutés aux denrées dans un but technologique au stade de la fabrication, de la transformation, de la préparation, du traitement, du conditionnement, du transport ou de l'entreposage des denrées et se retrouvent donc dans la composition du produit fini.

 

Vous avez en effet sûrement remarqué sur les emballages de vos produits préférés ces codes incompréhensibles et ces noms de molécule effrayants. Ces codes sont les codes européens désignant les additifs alimentaires.

Vous en avez surement mangé sans les connaître.

 

Ils peuvent avoir une destination humaine ou animale (on parle alors d’additifs zootechniques comme les améliorateurs de digestibilité)

Il peut s'agir de produits d'origine naturelle ou de produits de synthèse.

 

Les additifs alimentaires ont des fonctions particulières, comme par exemple :

  • garantir la qualité sanitaire des aliments (conservateurs, antioxydants),
  • améliorer l'aspect et le goût d'une denrée (colorants, édulcorants, exhausteurs de goût),
  • conférer une texture particulière (épaississants, gélifiants),
  • garantir la stabilité du produit (émulsifiants, antiagglomérants, stabilisants).

 

Concernant l'alimentation humaine, ils doivent dans la plupart des pays être portés sur l'emballage, dans la liste notée « ingrédients ». Les additifs choisis par les industriels doivent avoir été préalablement autorisés (et figurer à ce titre dans une liste dite « positive » (Voir ci-dessous les guides). Tout additif non porté dans cette liste est de fait illicite.

 

Les additifs sont écrits sur les étiquetages en toutes lettres ou sous la forme d'un code E XXX(x) : "XXX" représente alors un nombre compris entre 100 et 1522, "x" une lettre facultative.

 

Plusieurs caractéristiques différencient un additif d'un aliment :

  • le terme « additif » fait notamment référence à un usage à très faible dose ;
  • de plus, l'additif a généralement une formule moléculaire simple, alors que l'ingrédient ou aliment est un ensemble organique complexe.


Ainsi le jaune d'œuf est un aliment, alors que la lécithine qu'on en extrait par des moyens chimiques est un additif (E322).

Si la lécithine est utilisée dans une recette industrielle à 0,5 % par exemple, c’est un additif ; alors que le jaune d'œuf entier utilisé à plus de 1 % est un ingrédient alimentaire.

 

Usage des additifs alimentaires

 

Les additifs alimentaires ne sont pas considérés comme dangereux, à condition de respecter un dosage quotidien. Autrement dit, évitez une surconsommation de plats cuisinés ou de conserves pour ne pas exposer votre organisme à trop d'additifs. Certains scientifiques craignent que des additifs mélangés entre eux ne soient cancérigènes, ce qui n'est pas décelable dans les études. Les additifs pourraient également causer des allergies, des retards de croissance chez l'enfant (pour le benzoate), des migraines (glutamate monosodique).

 

Certains colorants sont allergènes et cancérigènes. Voici une liste de colorants à éviter le plus possible : E102, E110, E123, E124, E127, E131, E142, E154, E160, E163, E154, E102, E110, E120, E123, E124, E125, E126, E120, E173 et E175.

 

Bonne nouvelle, les industriels utilisent de moins en moins d'additifs.

Néanmoins, aucune étude publiée sur l'effet "cocktail" des additifs sur la santé de l'homme n'existe.

4% des produits alimentaires contiennent au moins 10 additifs. Ce sont les viennoiseries et desserts surgelés (16 %), produits traiteurs frais (15 %) ainsi que les glaces et sorbets (12 %) qui obtiennent la palme d'or des produits avec le plus d'additifs.

Enfin, rappelons qu'indépendamment de la présence d'additifs, la consommation de produits transformés et ultra-transformés doit être l'exception et non la règle si l'on souhaite prendre soin de sa santé.

 

 

Quelles substances sont autorisées et comment ?

 

Un additif n'est autorisé en alimentation humaine que s'il ne fait pas courir de risque au consommateur aux doses utilisées. Mais la preuve de leur innocuité ne suffit pas. Pour pouvoir être utilisée, une substance doit aussi faire la preuve de son intérêt. Ainsi, les additifs alimentaires ne sont approuvés que si : 

 

  • L'effet technologique revendiqué peut être démontré,
  • Leur emploi n'est pas susceptible de tromper le consommateur.

 

Avant d'être autorisés par la Commission Européenne, les additifs sont soumis à évaluation de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Sur cette base, la Commission établit une liste positive d'additifs autorisés auxquels un numéro E leur est attribué en indiquant les aliments dans lesquels ils peuvent être ajoutés et les doses maximales à utiliser. Seuls les additifs présents sur cette liste peuvent être ajoutés dans les denrées alimentaires.

 

L’évaluation et l’autorisation des additifs alimentaires sont encadrées et harmonisées au niveau européen au sein de l’Europe par les règlements CE/1331/2008 et CE/1333/2008.

Toute information scientifique et technologique nouvelle relative à des additifs autorisés est examinée avec une attention particulière et leurs conditions d'emploi sont reconsidérées, si nécessaire.

 

Télécharger

Télécharger

Il n'y a pas d'études publiées sur l'effet cocktail des additifs sur la santé de l'Homme. © Szasz-Fabian Erika, Adobe Stock

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_additifs_alimentaires

 

Rédacteur : Jean-Pierre Bouchet  5-2021

Sources Anses, Wikipédia

 



12/06/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 111 autres membres