Autrefois la Tranche

Autrefois la Tranche

Faut il nourrir les oiseaux l'hiver?

Pourquoi nourrir les oiseaux en hiver ?

 

Afficher l’image source

 

Dès les premières gelées, l’hiver bien installé, les oiseaux ont de plus en plus de mal à trouver de la nourriture. En effet, l’été, ils se nourrissent principalement d’insectes ; l’hiver, trouver de quoi manger est plus difficile.

Bonne nouvelle, en hiver et surtout en période de grand froid, vous pouvez les nourrir dans votre jardin ou sur votre balcon dans une petite mangeoire.

 

           Résultat d’images pour nourrir les oiseaux  Résultat d’images pour nourrir les oiseaux

 

En hiver, la survie des oiseaux dépend de la nourriture qu’ils pourront trouver durant la journée. En cette saison, une mésange perd le tiers de son poids chaque nuit pour maintenir sa température corporelle. Pour tenir face au froid nocturne, son appétit d’oiseau implique de manger l’équivalent du tiers de son poids ! 

En cette saison les insectes sont particulièrement rares et les hivers plus doux que la normale ne sont pas plus cléments pour les oiseaux, qui n’en tirent pas de ressource supplémentaire. 

 

Offrir de la nourriture aux oiseaux en hiver constitue donc un bon moyen de les aider.

 

Il faut noter que les oiseaux ont des besoins importants en aliments riches en lipides. Privilégiez donc les mélanges de graines (blé, avoine, orge), les pommes et poires, le beurre, les huiles végétales ou encore la farine. Vous pouvez leur donner également du gras de viande, mais seulement pour certaines espèces.

Attention, ne donnez jamais de lait aux oiseaux : ils ne peuvent pas le digérer et celui-ci peut être responsable de troubles digestifs mortels ! 

 

Dans le jardin, placez la nourriture dans une mangeoire en hauteur (accrochée à un arbre par exemple) et dans un endroit couvert afin de protéger les oiseaux des prédateurs

 

Pas besoin d’avoir forcement un jardin, un balcon ou une terrasse suffit.

 

Attention, n’oubliez pas de prévoir également de l’eau dans la mangeoire. Les oiseaux ont besoin de bien s’hydrater même en hiver. Pensez à changer l’eau régulièrement.

Pour éviter la noyade et le gel de l’eau surtout en hiver, placez une pierre au centre du récipient. Vous pouvez aussi placer le récipient dans un endroit ensoleillé ou le remplir avec de l’eau tiède.

 

Les boules de graisses :

Les boules de graisses contiennent des graines et de la graisse végétale comme de l'huile de noix de coco, des aliments riches dont les oiseaux ont besoin en hiver. 

On peut les acheter dans les jardineries ou au supermarché, mais on peut les fabriquer soi-même.

Attention cependant à ne pas les rendre dépendants de l'homme et il faut arrêter de les nourrir dès les beaux jours.

 

Pourquoi attirer les oiseaux dans le jardin?

 

Les oiseaux jouent un rôle crucial. Ils sont des auxiliaires qui aident à l’équilibre de la nature et au développement du jardin. Par exemple, la mésange bleue chasse les larves, les pucerons ou encore les araignées. Le moineau domestique, quant à lui, est friand de cochenilles, criquets et fourmis. 

 

Ils participent donc à la régulation du nombre d’insectes ce qui nous rend particulièrement service. C’est pourquoi, on les attire au jardin et on les accueille comme il se doit. Pour cela, pensez au nichoir qui offre un abri, dans lequel ils peuvent installer leur nid et y pondre des œufs. Mettez-leur de la nourriture et de l’eau à disposition. 

 

Les oiseaux ont tous des préférences, certains nichent en hauteur, d’autres dans des arbustes, ils peuvent se nourrir au sol ou dans les arbres. C’est pourquoi, dans le jardin, on opte pour de la diversité.

 

Notre espace vert doit se composer de différents étages de végétation : des arbres de tailles variées, des arbustes à baie, des haies, des fruitiers…

 

Dans le jardin, certaines plantes attirent les insectes qui eux, attirent les oiseaux. Vous pouvez alors planter :

 

  • Le thym qui attire les abeilles et les coléoptères
  • La lavande qui attire les abeilles et les papillons
  • Le chèvrefeuille qui offre des baies aux oiseaux
  • La pyracantha qui offre des baies rouges pour les oiseaux
  • Le sureau noir qui offre des baies pour les oiseaux
  • Le framboisier qui est une source de nourriture pour les oiseaux
  • Le bouleau, dont les graines sont très appréciées par les oiseaux
  • Le chêne qui offre un lieu de nidification
  • L’œillet qui offre des graines
  • Le pourpier dont les graines sont appréciées par les oiseaux
  • Le conifère qui est un abri pour l’hiver

 

La bonne idée pour aider les oiseaux : mettez une planche de bois sur le côté d’une vasque, afin de faciliter le trempage (bain) de certains oiseaux comme les merles. Un accès plus aisé à l’eau les dissuade fortement de s’en prendre aux fruits en fin d’été, qu’ils picorent davantage pour se désaltérer que se nourrir.

 

Pourquoi certains oiseaux se jettent-ils contre les vitres ?

 

Ils se jettent, se cognent à plusieurs reprises, jusqu'à se blesser…

Pourquoi certains oiseaux ont ce drôle de comportement ?

 

Il y a bien une explication. Deux phénomènes peuvent expliquer cet étrange comportement : 

l’effet miroir et l’effet transparence.

 

L'effet miroir :

Ce phénomène concerne en particulier les mâles. L’effet miroir est lié au reflet du paysage sur une vitre que certains oiseaux peuvent apercevoir. L’oiseau voit donc son propre reflet qu’il considère comme un rival se comportant comme lui. Il se bagarre donc contre « ce concurrent » en se jetant à plusieurs reprises contre la vitre. Parfois, il peut continuer ce combat fictif tant que son adversaire ne renonce pas. Il peut alors se blesser gravement.

 

L'effet transparence:

Ce phénomène a surtout lieu en ville, sur les bâtiments à larges baies vitrées. Durant le vol, l'oiseau pense voir un arbre se reflétant dans la vitre, et bang, il se cogne mais comprend rapidement qu'il s'agit d'un obstacle et le contourne. ce comportement est moins dangereux et moins mortel que l'effet miroir.

 

Un risque d'hémorragie interne :

Après s’être cogné contre une vitre, les oiseaux repartent tout de même un peu sonnés… Le choc peut être tellement violent, surtout lorsqu’ils arrivent en plein vol, qu’ils risquent même de mourir d’une hémorragie interne quelques instants plus tard.

 

On constate surtout ce comportement chez les oiseaux qui nichent à côté des maisons, dans les arbres comme les mésanges bleues, les mésanges charbonnières, les merles noirs, les pinsons des arbres…

 

Comment prévenir ce drame ?

Vous pouvez installer des rideaux ou des voilages aux fenêtres ou mettre des autocollants ou des bandes adhésives sur les vitres.

Si vous retrouvez l'oiseau blessé, installez-le délicatement dans une boîte en carton pour qu'il reprenne ses esprits. Dès qu'il va mieux relâchez-le ou contactez un centre de soins de la LPO.

 

Afficher l’image source

 

 

Autrefois la Tranche - Rédacteur Jean-Pierre Bouchet  1-2021



10/01/2021
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 119 autres membres