Autrefois la Tranche

Autrefois la Tranche

L'épine noire

L’Épine noire ou Troussepinette ou Kiki vendéen

  • Troussepinette ou trousse-pinète, l’écriture varie, mais que se cache-t-il donc derrrière ce nom à l’évocation un brin polissonne ? Rien qui n’amènera votre âme au purgatoire sauf si vous en abusez !

Juste un délicieux breuvage qui a fait la réputation des caves vendéennes où la divine bouteille trône en bonne place. Puis elle est versée, de main en main, dans des verres eux-mêmes dûment culottés.

 

  • « KiKi » est un surnom affectueux donné à l’apéritif-maison des Vendéens. Il trouve son origine dans le petit verre Duralex  traditionnellement utilisé pour son service. Très fruité, le « KiKi » s’apprécie bien frais à l’heure de l’apéritif, en famille, entre amis ou voisins.

     

     

 

Cet apéritif traditionnel est élaboré avec du vin de Vendée de qualité et des jeunes pousses d’Epines Noires sauvages (Pruneliers) récoltées dans nos campagnes avant la floraison en mai/juin.

 

 

 

                 Pruneliers en fleurs                                                Epines                                                                      Prunelles

 

Le prunellier est appelé épine noire à cause de son écorce d'un gris noir luisant.

 

L’épine noire est macérée dans de l’eau de vie pendant 21 jours avant d’être assemblée avec le vin. Un sirop de sucre vient ensuite compléter l’assemblage. Plusieurs parfums sont possibles mais rien ne vaut le « traditionnel ».

 

Ce rituel vendéen est synonyme de convivialité et de plaisir.

Vous aurez  envie d’en boire de suite un petit verre bien frais, accompagné d’une tranche de préfou toute tiède.

Voici donc une des nombreuses variantes de recettes, car il existe autant de recettes de troussepinette que de caves en Vendée.

 

Cette recette a été donnée par Alain Lorfrois :

 

LES INGREDIENTS

5 litres de vin rouge de bonne qualité

1 litre d’eau de vie

700 g de sucre

Environ 1 kg de jeunes pousses d’épine noire (prunellier)

 

Mélangez tous les ingrédients dans une topine (bonbonne) et laissez macérer de 1 à 3 mois un mois dans endroit frais à l’abri de la lumière, en recouvrant d’un linge propre et en goûtant de temps en temps (on a dit gouter ;-) pour suivre l’évolution.

 

Passé ce laps de temps, filtrez le liquide et mettez-le en bouteille.

 



20/01/2018
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres