Autrefois la Tranche

Autrefois la Tranche

Le bouc malade

-- LE  BOUC  MALADE--

In matin d'ivér , la mère Alphonsine 

A trouvé son bouc à mouété cueurvé .

L'avait l'poussiot pis mauvaise mine ,

Le gueuné comme un phoque , l'était énervé .

L'avait dû r'feurdir , tout au fond d'la grange .

Pis , ine mauvaise bronchite l'yi copait l'jabot .

Alors , les vouésins l'savont mis en parlange 

Peur trouva le r'mède qui guérirait l'mao .

O'l'est d'la moutarde qu'o faut l'yi mett'e !

Ah ! Oui ! Mais , c'mment fére avec sa touèson ?

Y pouvons pas copa l'pouèl à tielle béte !

Y'ai ine idaïe , qu'o dit la Suzon :

Y'allons l'env'loppa dans ine couverture 

Pis l'approcha tout à couté do feu , 

Comme tieu , l's'ra teurjou's à bounne température!

Le jou' , o peut s'fére , mais pas la neu , 

Qu'o dit Alphonsine , le jou' , mâ y travaille ,

Faut teurjou's bé qu'y m'repouse un peu .

Y'é ine idaïe : Y'allons l'coucha dans mon lit , 

Comme tieu , l's'ra bérède meu  qu'su la paille , 

Pis si o'l ' o faut , y m'couch'rai près d' li !

Ah ! Oui ! Mais , l'odeur , qu'o dit ine vouésine 

Que rinqu'tielle idaïe fesait zirouna ?

L'odeur ? Q'u'o dit Alphonsine ,

L'finira bé peur s'y'habitua !!

Un matin d'hiver, la mère Alphonsine

A trouvé son bouc à moitié crevé.

Il avait de l'asthme et aussi mauvaise mine,

Il haletait comme un phoque, il était énervé.

Il avait dû refroidir, tout au fond de la grange.

Et puis une mauvaise bronchite lui coupait la poitrine.

Alors, les voisins s'étaient mis à discuter

Pour trouver le remède qui guérirait le mal.

C'est de la moutarde qu'il faudrait lui mettre!

Ah! Oui! Mais comment faire avec sa toison?

On ne peut pas couper le poil à cette bête!

J'ai une idée dit la Suzon :

Nous allons l'envelopper dans une couverture

Puis l'approcher tout à côté du feu,

Comme ça il sera toujours à bonne température!

Le jour, ça peut se faire mais pas la nuit,

Que dit Alphonsine, le jour moi je travaille,

Il faut toujours bien que je me repose un peu.

J'ai une idée :nous allons le coucher dans mon lit,

Comme ça, il sera bien mieux que sur la paille,

Puis, s'il le faut, je me coucherai près de lui!

Ah! Oui! Mais l'odeur dit une voisine

Qu'une telle idée faisait dégoût?

L'odeur? Que dit Alphonsine,

Il finira bien par s'y habituer!

 

 

Article proposé par Daniel G

Rédaction et traduction Jean-Pierre Bouchet  09-2020



06/09/2020
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 119 autres membres