Autrefois la Tranche

Autrefois la Tranche

La fée Mélusine

La fée Mélusine

 

Issue des contes populaires et chevaleresques du Moyen Âge, la fée Mélusine est devenue un personnage culte de la mythologie française. Connaissez-vous l’histoire de la femme à la queue de serpent ?

 

1280px-Fougères_(35)_Église_Saint-Sulpice_Baie_06_Fichier_03

Vitrail -Église Saint-Sulpice Fougères (35)

 

Le sortilège de Mélusine:

 

La fée Pressine, mère de Mélusine jeta un sort à ses trois filles pour avoir offensé leur père, Elinas, roi d’Albanie (Écosse). Elle attribua à Mélusine la malédiction suivante : chaque samedi, ses longues jambes se revêtiront d’écailles et prendront l’aspect d’une queue de serpent. Si on la surprenait dans cet état, jamais plus elle ne reprendrait forme humaine. Pour contrer le maléfice, l’homme qu’elle épousera ne devra point chercher à la voir ce jour-là.

 

Raimondin rencontre Mélusine:

 

Un beau jour, Raimondin part avec son oncle, le comte de Poitiers, à la chasse au sanglier. La poursuite de l’animal se termine mal : le neveu tue accidentellement son oncle lors de la mise à mort de la bête. Envahi par un profond chagrin, il erre à l’aventure à travers la forêt de Coulombiers.

Au détour d’un chemin, il aperçoit trois jeunes filles dans une clairière. Mélusine lui sourit et vient lui parler. Elle lui promet bonheur et prospérité s’il consent à l’épouser. Toutefois, il devra en retour ne jamais chercher à savoir où elle va et ce qu’elle fait le samedi. Raimondin, ébloui par la beauté de la jeune fille, accepte et les noces sont célébrées.

 

Une bâtisseuse:

 

En épousant la fée, Raimondin devient le plus puissant seigneur du Poitou.

 

Mélusine, la bâtisseuse, obtient pour son mari Raymondin le lopin de terres que pourra délimiter une peau de cerf. Rusée, elle fait découper la peau de cerf en fines lanières et obtient auprès du comte de Poitiers le domaine de Lusignan où a été construit en une nuit selon la légende, sans doute le plus grand château-fort de France : le château de Lusignan (86)

 

Maquette chateau de Lusignan

Maquette chateau de Lusignan

 

 

Elle se plaît aussi à parsemer les collines alentour de majestueuses cités et forteresses.

Elle fonde les villes de Parthenay, Tiffauges, Talmont, édifie les murailles de La Rochelle, les châteaux de Châteaumur, Mervent, Vouvant et fait construire nombre d'églises (comme celles de Saint-Paul-en-Gâtine et de Clussais-la-Pommeraie) et d'abbayes.

 

 « Quelques dornées de pierres et une goulée d'Ève » ( quelques contenus de tabliers de pierre et une gorgée d'eau) lui étaient nécessaires à l'élévation des plus imposantes forteresses.

Si quelqu'un la surprenait dans son ouvrage, qui avait lieu généralement la nuit, elle cessait immédiatement ses travaux. C'est ainsi qu'il manque une fenêtre à Ménigoute, la dernière pierre de la flèche de Niort et de l'église de Parthenay.

 

La_Tour_Mélusine,_à_Vouvant

La Tour Mélusine à Vouvant

 

 

La jalousie du seigneur de Lusignan:

 

Mais le mystère autour de Mélusine commence à faire parler. Des dix garçons nés de leur union, chacun d’eux présente une infirmité :

 

  • Urien, l'aîné, devient roi de Chypre, bien qu'il ait le visage court et large, un œil rouge et un autre vert et qu'il ait les plus grandes oreilles qu'un enfant puisse avoir.
  • Eudes a une oreille plus grande que l'autre.
  • Guyon a un œil plus haut que l'autre, il devient roi d'Arménie.
  • Antoine porte sur la joue une griffe (ou une patte) de lion, il devient duc de Luxembourg.
  • Renaud n'a qu'un seul œil, il devient roi de Bohême.
  • (1) Geoffroy naît avec une défense de sanglier qui fait saillie hors de sa bouche ; (Rabelais en fera l'ancêtre de Pantagruel sous le nom de Geoffroy la grand'dent),
  • Fromont, qui devient moine à Maillezais, a sur le nez une petite tache velue.
  • (2) Horrible, incroyablement grand, a trois yeux. Il n'a pas encore 4 ans que sa férocité lui fait tuer deux de ses nourrices et à 7 ans il tua deux écuyers de son père.
  • Thierry et Raymonnet (dit aussi Raymondin), eux, sont normaux.

 

 

Et pourquoi diable Mélusine s’enferme-t-elle donc tous les samedis ?

 

Convaincu par son frère jaloux, Raimondin cherche à percer le secret de son épouse. Il la rejoint dans le bas de la tour où elle s’est isolée. Muni de son épée, il fend la serrure de la porte et la surprend dans son bain peignant ses longs cheveux blonds.

Au moment où il s’aperçoit que le corps gracieux de Mélusine se termine par une énorme queue de serpent, la fée se met à hurler et s’envole par la fenêtre. .

 

Quand il voit cela, Raymondin s'attriste d'avoir trahi son secret sur les mauvais conseils de son frère, et d'avoir manqué à la parole qu'il avait donnée. Un immense chagrin l'envahit aussitôt. Il court à sa chambre, prend un morceau de cire et bouche le trou qu'il a fait dans la porte. Puis il va dans la grande salle où il retrouve son frère. Celui-ci voit bien cet immense chagrin qui accable Raymondin et pense qu’il vient de découvrir une action abominable de sa femme. Raymondin le chasse.

 

Mais Raymondin ayant trahi sa promesse, Mélusine se voit obligée de reprendre son apparence de dragon.

La nuit, elle vient caresser ses enfants devant les nourrices qui n'osent rien dire. C'est elle qui annonce la mort de Raymondin, devenu ermite à Montserrat. En réponse à la prophétie de Persine, la fée serpent se montre et se lamente à chaque fois que les biens des Lusignan changent de propriétaires ou qu'un membre de cette maison va mourir.

 

Elle profère d’horribles menaces à l’encontre des forteresses qu’elle a construit pour Raimondin « Pouzauges, Tiffauges, Mervent, Châteaumur et Vouvant iront chaque an, je le jure, d’une pierre en périssant »

 

Les_Très_Riches_Heures_du_duc_de_Berry_mars_dragon

Les très riches heures du duc de Berry - Mélusine survolant le château de Lusignan

 

Chateau de Lusignan-ruines

Chateau de Lusignan-ruines

 

 

(1) Geoffroy à la Grand Dent, le plus connu des fils de la fée Mélusine, est un personnage de la littérature française et du folklore poitevin.

 

Il est inspiré de deux personnages historiques :

  • Geoffroy Ier de Lusignan, chef de fait du lignage de Lusignan à la fin du XIIe siècle et célèbre pour ses exploits lors de la troisième croisade,
  • et son fils Geoffroy II de Lusignan, dont l’histoire a surtout retenu son long conflit avec l’abbaye de Maillezais.

 

Geoffroy II de Lusignan est un personnage réputé sanguinaire. En 1225, par convoitise et jalousie envers les moines de Maillezais, il se lance en guerre ouverte contre l'abbaye, qu'il pille et incendie, tuant de nombreux moines dont son propre frère Fromont moine dans cette abbaye.

Excommunié par le Pape, il part à Rome implorer son pardon et promet de reconstruire l'abbaye ravagée.

 

(2) Horrible fut enfermé dans une cave remplie de foin humide auquel on a mis le feu et asphyxié à la demande de sa mère avant qu’elle ne s’envole.

 

NB : il existe une rue Mélusine à La Tranche dans le quartier des floralies.

 

 

 

 



29/09/2019
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres